Techno Barje

OCaml "Existe".

Commençons simplement en montrant que OCaml EXISTE.

Miniville

Vous avez surement entendu parlé de Miniville, mais si, le jeu en flash où chaque visite permet d’agrandir une ville. C’est sans intérêt, certes, mais cela a le mérite d’exister dans la vraie vie. Donc vous ne le devinerez jamais, mais l’équipe qui a développé ce jeu, Motion twin, utilise OCaml!

En effet, il suffit d’aller sur leur site pour se rendre compte qu’ils ont assimilé les qualité de ce langage. Ils ont ainsi développé une plateforme/langage maison qui sert à générer des applications flash ainsi que le webservice côté serveur.
Le nom de se projet ? Haxe
Un tas de projets gravitent déjà autour!
(Disponible sur linux, mac et win)

Pas convaincu ? Vous n’avez peut être pas le plugin flash ?
Et bah ça tombe bien, j’ai un autre exemple pile poil pour vous!

Xen

Xen, l’hyperviseur de machines virtuelles embarque avec lui quelques 100 000 lignes d’OCaml!
La cerise sur le cadeau, c’est que ce logiciel libre n’est pas développé par des frenchies de l’INRIA! Non, Xen vient tout droit de l’université de Cambridge.

Source de cette info, la recherche de profil "ocaml hacker" par Xen.

EDOS

Environment for the development and Distribution of Open Source software
Ce projet a pour but de faciliter le développement, la maintenance et les tests des distributions libres en améliorant les outils de gestion de paquets. En voici un projet intéressant! Oui, c’est un projet en partie français, oui l’INRIA et des universités sont sur le coup, mais cela a déjà des retombées concrètes : Assurance qualité de Debian et les outils développés peuvent potentiellement devenir des applications courantes.
J’allais oublier de préciser: OCaml est le langage de programmation principal de ce projet.

Liste des outils développés
Accès direct aux sources

Pour ceux qui sont passés à jussieu, il est important de noter la participation de M. Di cosmo


 Conclusion > OCaml existe.

ocaml

Comments